Le wingsuit : comment ça marche ?

Pour les personnes qui aiment les sensations fortes, il y a actuellement un sport extrême unique en son genre : le Wingsuit. Depuis quelques temps, on compte déjà plusieurs pratiquants à travers le monde entier. En effet, ces dernières années, cette activité attire de plus en plus de sportifs. Le fait de voler dans les airs et à une hauteur incroyable semble être fascinant. Découvrez dans cet article tout ce que vous devez connaître sur le Wingsuit.

Le Wingsuit : de quoi s’agit-il au juste ?

Le Wingsuit est une pratique qui consiste généralement à sauter depuis une falaise, un sommet ou même un avion. Le pratiquant doit obligatoirement mettre une combinaison spéciale et souple. Celle-ci est gonflée d’air et a le plus souvent une forme d’un écureuil volant. Elle est également caractérisée par la présence d’une surface plane entre le corps, les bras et les jambes.

Actuellement, il existe plusieurs modèles de combinaisons de Wingsuit sur le marché. Ils sont le plus souvent fabriquées avec des matériaux rigides et durables. Ainsi, le corps du pratiquant sert d’os central pendant le vol.

Le Wingsuit : quels sont ses avantages ?

Ce sont les sauts en falaise et en montagne qui attirent les pratiquants du Wingsuit. En effet, cette activité permet d’offrir une bonne dose d’adrénaline. Il est aussi associé avec la chute libre et le deltaplane. D’ailleurs, c’est cette association qui fait de lui un sport extrême.

En outre, le sportif n’a qu’à écarter ses jambes et ses bras pour voler comme des oiseaux et pour faire ballonner la combinaison. Ainsi, le pratiquant peut parcourir de longues distances.

Le Wingsuit : comment se déroule l’atterrissage ?

La combinaison est équipée d’un parachute qui permet au pratiquant de faire un atterrissage réussit. En effet, cet équipement se déclenche pour freiner la chute libre. Atterrir en wingsuit est actuellement impossible. Dans ce cas, il faut ralentir la vitesse de la descente avec un parachute.

Le wingsuit : qui peut le faire ?

Auparavant, le wingsuit est uniquement pratiqué par les parachutistes. Mais, de nos jours, cette activité à sensation forte est devenu accessible à tout le monde. Cependant, toutes les personnes qui souhaitent pratiquer ce sport extrême doivent obligatoirement être encadrées. D’ailleurs, il existe plusieurs écoles qui peuvent proposer une initiation au wingsuit ou encore un baptême de l’air.

Le wingsuit : les conseils pour le pratiquer

Le wingsuit est une pratique qui a de nombreuses limites, car il est considéré comme une activité extrême. En fait, il demeure jusqu’à présent un sport très technique, mais également l’un des plus dangereux qui puisse exister. Quoi qu’il en soit, il représente aussi des avantages et des sensations fortes. En effet, de nombreux amateurs le pratiquent sans aucun problème. Néanmoins, il est impératif de connaître certains détails.

Apprendre les bases du parachutisme

La Fédération Française de Parachutisme informe qu’il faut faire au moins 150 sauts et obtenir un BPA ou Brevet de Parachutisme Autonome avant de voler dans les airs. Celui-ci est nécessaire pour prouver que le pratiquant est expérimenté et qu’il maîtrise toutes les bases de saut en chute libre. Ainsi, il faut respecter ces critères et suivre les conditions et les règles imposées par la loi.

Le wingsuit : quels sont les équipements nécessaires

Pour pratiquer le wingsuit, il faut impérativement s’équiper d’un bon matériel. La combinaison doit être contrôlée (voir si elle comporte des trous d’usure ou si les fermetures sont fermées correctement). De son côté, le parachute doit être constitué de 2 voiles, notamment :

    • La voile de secours ;
    • La voile principale.

En général, il existe trois types de combinaisons, dont :

    • La wingsuit niveau 1 ;
    • La wingsuit niveau 2 ;
    • La wingsuit niveau 3.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *